Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Mathieu  Nom  
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  Tourisme  Durée du séjour  ...
 Date de départ  18/11/2008   Note: 4,9/5 - 9 vote(s).
 Description : Voyage, voyage...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Mathieu ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 03/01/2009
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Premiers jours de l'année, premières anecdotes...

Après quelques heures de sommeil, il me faut me lever pour la suite !!

Je ne pouvais pas rester sur un échec à propos de ma recherche de travail. Bon, aujourd'hui, c'est le premier jour de l'année, Inutile donc d'espérer trouver quelque chose. Mais le souci, c'est que ma réservation se termine demain. Après, je n'ai plus de chambre sur Sydney. Je passe donc un petit moment à essayer de trouver une autre chambre pour rester, peut être jusqu'au 5, date où je peux rappeler le Harvest (Nom du numéro vert permettant de trouver un travail dans les champs ou la cueillette.). Mais quand ça ne va pas, ça ne va pas. Toutes les auberges sont pleines. Bon, je ne désespère pas de trouver une solution.

Le fait est que, depuis le début de mon séjour, je suis un itinéraire plus ou moins planifié avant mon départ. Je m'étais imaginé un trajet idéal, avec des haltes à Melbourne pour Noël et à Sydney pour le jour de l'an. J'avais anticipé en réservant quelques auberges de jeunesse depuis la France, et les détails (ex. : transport, repas...) se sont réglés d'eux mêmes. J'ai peut être eu un peu de chance (Rencontrer le couple de Français qui va à Melbourne dans l'avion et les retrouver à Noël !), mais, au final, tout cela c'est passé H7/g6 ! (Traduire : que cela s'est super bien goupillé !)

Mais voilà, après le début de l'année, il n'y avait plus rien sur mon calendrier... Je ne savais pas du tout comment aborder la suite... Je voulais travailler, c'est sûre, mais de quelle manière ??

Déjà, je voudrai faire un peu de fruit picking (Travailler dans les champs ou à la cueillette de fruit. Pourquoi ? Je pense parce que cela ne nécessite pas d'expérience, et comme j'ai peur de me proposer pour un job où je serai qualifié, mais de ne pas y arriver, je préfère commencer par cela (@*%$# de manque de confiance en soi....) Ensuite, le mythe du Working Holiday Visa s'est un peu construit la dessus. Le visa sert initialement pour cela (Faire un job dur, dans les champs, sous un soleil de plomb, que les australiens ne veulent pas faire...). Alors, autant essayer.

Je ne veux pas faire serveur, plongeur ou cleaner dans l'immédiat. Cela ne me tente pas trop de rester dans une ville.

Plus tard, si j'ai l'opportunité, c'est sûre que j'aimerai travailler dans ma branche pour une entreprise de France ou d'ailleurs. Mais j'ai peur de ne pas assez maîtriser l'anglais pour me lancer dans une recherche maintenant.

Voilà pour le job, mais comment trouver ?

J'ai remarqué, qu'il y avait des annonces sur le net, qu'il y a le numéro du Harvest, qu'il y a des annonces sur les tableaux d'information des backpacker. Dans l'ensemble, il faut appeler des gens. Ok, je peux surmonter l'obstacle. Mais rien ne me satisfait vraiment. C'est toujours une gageure...

Il se trouve que sur Adelaide, j'avais rencontré un français, Sebastien, avec lequel je suis resté en contact depuis. Il vient d'acheter son van. Dernièrement, on s'est échange des nouvelles. Je lui ai raconté mes aventures à Sydney et mes projets pour la suite. Et il me sort que c'est exactement ce qu'il compte faire ! Il me propose de le suivre si j'en ai envie. Je lui propose de reparler de cela après le nouvel an. En fait, j'avais pas encore appelé le Harvest. Et puis, retourner à Adelaide, cela me disait pas trop. C'est loin et me fait revenir en arrière, bien que je sois près à aller chercher le job n'importe ou en Australie. Le dernier point est que l'on resterait entre français. Pas terrible pour l'anglais...

Mais bon, depuis la situation ne s'est pas vraiment décantée. Alors pourquoi ne pas tenter le coup, au moins pour quelques semaines ? Déjà, à deux, c'est un peu plus rassurant, ensuite, avec un véhicule, on élargit beaucoup plus les possibilités de trouver du travail, en allant directement demander aux fermiers sur place !

Je le rappel pour savoir si c'est toujours d'actualité. C'est ok ! Reste plus qu'à trouver une solution pour aller sur Adelaide rapidement. Et là, c'est pas gagné. Je passe un petit moment sur le net, mais tout semble sold out (réservé !) Aïe ! Là je commence un peu à paniquer. Pas moyen de dormir sur Sydney, mais pas moyen d'en partir non plus !!!

Au final, je termine par expliquer mes déboire à l'équipe de nuit du YHA (La même que celle qui m'a reçu pour mon premier jour ! En fait, il s'agit principalement d'un gars.), qui me dis de revenir demain vers 7h. Il va regarder un peu pendant le nuit, durant son travail. Il est vraiment super cool. Au besoin, si je ne peux pas partir demain (Le 2 janvier), il peut me proposer son canapé ! Bon, je ne suis quand même pas à la rue.

Le lendemain, vers 7h, me voilà sur le pied de guerre à la réception. Il a trouvé plein d'infos sur des trajets en bus et en train de Sydney jusqu'à Adelaide. Je comprend que tout doit se passer à la gare, dans les agences de transport. Je m'y rend donc immédiatement et après quelques visites dans les offices des compagnies, je trouve pile ce que je veux.

Je reprend le bus ce soir direction Melbourne, puis le lendemain matin, une heure après être arrivé, re-bus jusqu'à Adelaide. Presque 24 h dedans ! Pour pas cher en plus...

Bon, c'est réglé. Je retourne remercier le gars à l'hôtel. Comme il vient de terminer sa « journée » de travail, il me propose d'aller chez lui vider quelques bières. Je viens de me lever, mais vu tout ce qu'il a fait pour moi, je peux pas trop refuser. Il habite un appartement au dernier étage de l'immeuble. Un de ceux réservés aux employés. Et c'est assez classe. Il est logé et reçoit un petit salaire. C'est vraiment un bon job. Il a accès à tous les YHA gratuitement ! Il me dira d'ailleurs qu'il planifie de voyager dans un an en bossant pour d'autres YHA dans d'autres pays du monde.

La journée se terminera à attendre le bus et à me mettre à jour sur le net (J'en profite pour faire de la contre publicité pour club internet, mon dernier fournisseur en France. N'y allez pas, c'est de la m%£$#.... !! Ils m'ont prélevé 100 euros sur mon compte sous prétexte que je ne leur ai pas rendu le modem. Ce qui est complètement faut ! Le suivi de la poste le prouve ! Mais il semble qu'ils ne m'aient pas donné la bonne adresse d'envois. Situation qui pourrait bien se régler en France, mais ici, cela devient un tout petit peu plus compliqué. On n'a pas accès à leur mail sans login et mot de passe, que j'ai perdu au moment de la résiliation de mon compte !!).

Finalement, le soir, me voilà parti de Sydney.

Le voyage est long, la correspondance se fait de justesse (Tout dans ma précipitation, j'avais même pas pensé qu'une heure se serait peut être un peu court et que le bus pouvait prendre du retard !)

Enfin. Me voici donc dans le deuxième bus, en train d'écrire ce post.

Je doute pas mal. Ai-je fait le bon choix ? Va t'on trouver du travail ? Aurais-je dus rester sur Sydney ? Comment vais-je finir par améliorer mon anglais ? Aurais-je du chercher un travail plus qualifié en ville ? Si je ramasse des fruit, vais-je me fermer à des jobs extraordinaires comme travailler dans un ranch avec des animaux ?

Je ne sais pas trop...

Bof, on verra bien...



Etapes :
Adelaide
Note: 5/5 - 1 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Par pierrot

le 04/01/2009 à 12:19:27

Le dernier paragraphe, c'est vraiment du Mathieu à 300%! A vue de nez, c'est du 200 questions/minutes, non?

Courage!

Répondre à ce commentaire

Par Françoise

le 09/01/2009 à 21:38:37

Coucou Mathieu
Arrête de faire ton Balandras !!!! Tu t'es plutôt bien débrouillé jusqu'à maintenant. Il y a une solution pour tout problème. Ne t'impatiente pas, tu finiras par trouver, tu commences seulement à chercher
Courage et gros bisous de Villefranche.
En tout cas, merci de nous faire voyager avec toi

Répondre à ce commentaire

Par Kriss

le 18/02/2009 à 16:13:35

Le stress nous envahi dans ce post, j'ai hâte de savoir la suite :
-Le héros va t'il retrouver l'usage de son ½il gauche?
-Lolita est-elle vraiment une femme?
-Est-ce le chien le meurtrier?
-L'écologie a t'elle été inventé pour relancer la vente de pantalon patte d'ef?

La seul chose que je sais, c'est que je t'envie trop Mathieu, plus je lis tes aventures, plus j'ai envie de vivre les mêmes (ou presque) continue mec^^

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire